15 nov. 2017

Mes livres préférés - Tag PKJ



1) Quel est votre livre one-shot préféré (livre en un seul volume qui n'a pas de suite)?

Forbidden de Tabitha Suzuma. Un crève-cœur intense qui m'a achevé pendant de longs mois.


2) Quelle est votre série préférée? (Si vous répondez Harry Potter, citez également votre 2e série livresque préférée.)

Cette question est extrêmement difficile. Je veux vraiment en choisir 3 là. Mais j'en prendrais qu'une, la plus récente.

Firebird de Claudia Grey.


3) Quel est votre auteur préféré?

Chaud ! Mais je vais dire Leigh Bardugo, qui a écrit Grisha, une de mes séries favorites (faut bien que je compense la question précédente !), et qui est adorable IRL.



4) Quelle est votre meilleure lecture de l'année en cours?

A Torch Against the Night de Sabaa Tahir, un second tome excellent.


5) Citez un livre dont vous n'attendiez pas grand chose et qui est finalement devenu l'un de vos livres préférés.

The Host de Stephenie Meyer. Je ne sais même pas pourquoi j'ai lu ce livre d'abord ! C'est pas comme si l'auteur m'attirait.


6) Quel est votre PKJ préféré?

Scarlet de Marissa Meyer, qui a même fait l'objet de mon mémoire...


7) Quel livre conseillez-vous souvent autour de vous?

Sans surprise, Firebird de Claudia Grey.


8) Quel était votre livre préféré lorsque vous étiez enfant?

Journal d'une Princesse de Meg Cabot, qui a occupé une grande part de mon enfance et adolescence !


9) Citez un de vos livres préférés dans un genre que, normalement, vous aimez moins.

Orange
de Ichigo Takano, qui est un manga alors que c'est généralement pas mon truc !


10) Citez un de vos livres préférés que peu de gens connaissent.

A Trick of the Light de Lois Metzger, un livre que j'ai trouvé au hasard, le titre, la couverture et le thème de l'anorexie chez l'homme, m'ont beaucoup attiré, malgré la note moyenne sur Goodreads.



Mettez vos tag en commentaire, j'irai y faire un tour !

2 nov. 2017

Gardiens des Cités Perdues #1 de Shannon Messenger - Chronique et Avis


Titre : Gardiens des Cités Perdues #1
Auteur: Shannon Messenger

Édition: Lumen

Date de parution: 15 mai 2014

Genre: Fantasy | Aventure

Lu en: Françis
Note: 3/10

Synopsis: Depuis des années, Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l'école, où elle n'a pas besoin d'écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d'une mémoire photographique... Mais ce n'est pas tout : ce qu'elle n'a jamais révélé à personne, c'est qu'elle entend penser les autres comme s'ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d'histoire naturelle quand un étrange garçon l'aborde. Dès cet instant, la vie qu'elle connaissait est terminée : elle n'est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu'elle a quitté douze ans plus tôt. L'y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l'a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n'a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !





Hé bien, quelle lecture ! Je ne dirais pas que Cacahuète et moi en avons bavé, mais ce n'est pas loin. D'ailleurs, vous pouvez retrouver sa chronique ici!

Bref, je vois bien la note de 4,49 sur Goodreads. Fans des Gardiens des Cités Perdues, abstenez-vous. (Ou supportez ma mauvaise chronique).
La question cruciale est : par quoi commencer ?

Les Gardiens des Cités Perdues m'a fait pensé à un étrange mélange d'Harry Potter et d'Alice aux Pays des Merveilles. J'adore ces bouquins, j'aime moins les imitations, et notamment celle-ci.

Sophie se retrouve chez les Elfes - un lieu et une société totalement différente de la nôtre. Beaucoup trop différente. Cette société est superbe, tellement super, tellement belle, tellement brillante, tellement magique, tellement mieux... Bref tellement "tout" mieux bien, que l'auteur se sent obligée d'en faire une comparaison avec les Disney.

Ça en donne la tête qui tourne, et que ça n'en est même plus intéressant au bout de deux paragraphes. Mais ça ne s'arrête pas là.

Sophie fait sa première rencontre avec les elfes via Fitz. Un elfe trop mignon, avec de trop beaux yeux, et comment un garçon aussi mignon peut-il parler à une fille comme elle (un fille trop... enfin on en reparlera) ? Voila que le too-much ne semble plus vouloir s'arrêter.

Puis Sophie, au fil du roman, se découvre.

Elle oscille entre petit génie et grosse délinquante : non seulement Sophie accumule les particularités et spécialités, ce qui fait d'elle, comparée aux autres, un personnage tellement doué avec tellement de capacités, et tellement intelligente et tellement... * s'étouffe *

... Ce qui ne l'empêche pas de répéter toujours le même schéma : connerie - accident - connerie - accident - connerie ...
mais elle reste admirée et protégée par tous les elfes de l'Univers (à l'exception d'un ... c'est déjà ça) 🤡

via GIPHY


Et si seulement c'était la seule chose qui me donnait envie de me taper la tête contre le mur !

On accumule avec une grosse immaturité, des situations loufoques et lourdes qui m'ont font lever les yeux au ciel, une obsession maladive pour les mauvaise odeurs (ça sent le mort, ça sent les pieds, bla, bla, bla), et pour une nourriture évidemment bien trop délicieuse, comme des légumes au goût de cheeseburger, et au goût de pizza. HELP.

Ne trouvez-vous pas que tout est tout simplement TROP ?

J'avais encore quelques points positifs : Qui est le grand méchant ? Je les ai tous soupçonnés... Mais l'enquête que j'ai mené n'avait même pas lieu d'être, tout le monde est gentil et mignon !

Heureusement que Dex - le friendzoné - était là mettre un peu de paillettes de ma lecture.

Bref, un livre ULTRA JEUNESSE qui semble vouloir faire penser à Disney-Harry Potter-Alice mais qui ne lui arrive même pas à l'orteil. Je n'ai malheureusement pas ressenti un zeste de magie.


11 oct. 2017

Glass Sword - Red Queen #2 de Victoria Aveyard - Chronique et Avis


Titre : Glass Sword - Red Queen #2
Auteur: Victoria Aveyard

Édition: HarperTeen

Date de parution: 9 février 2016

Genre: Fantasy | Dystopie | Un poil de romance


Lu en: Anglais
Note: 4/10

Synopsis: If there’s one thing Mare Barrow knows, it’s that she’s different.

Mare Barrow’s blood is red—the color of common folk—but her Silver ability, the power to control lightning, has turned her into a weapon that the royal court tries to control.

The crown calls her an impossibility, a fake, but as she makes her escape from Maven, the prince—the friend—who betrayed her, Mare uncovers something startling: she is not the only one of her kind.

Pursued by Maven, now a vindictive king, Mare sets out to find and recruit other Red-and-Silver fighters to join in the struggle against her oppressors.

But Mare finds herself on a deadly path, at risk of becoming exactly the kind of monster she is trying to defeat.

Will she shatter under the weight of the lives that are the cost of rebellion? Or have treachery and betrayal hardened her forever?

The electrifying next installment in the Red Queen series escalates the struggle between the growing rebel army and the blood-segregated world they’ve always known—and pits Mare against the darkness that has grown in her soul.






Que dire sur cette lecture qui m'a pris quasiment un mois ?

Hé bien déjà que je suis déçue de ce tome. Moi qui avait adoré Red Queen, et qui l'avait gardé au bout de ma pile à lire pour le déguster, j'ai un goût amer.

Mais alors est-ce que le livre était médiocre ?

Hé ben non. C'était pas médiocre, Victoria Aveyard écrit toujours aussi bien, rien n'a vraiment changé, si ce n'est l'intrigue qui évolue - forcément.

J'adorais le contexte du Palace et la vie compliquée de Red au milieu des Silvers.

Mais ce temps est révolu.
Et si j'espérais de grandes confrontations entre Mare et Maven - le mini roi de rien du tout - Ce n'est pas du tout ce que j'ai eu.

Mais je devais m'y attendre : déjà c'est un 2nd tome, donc de base les 2nd tomes sont chiants, mais en plus Mare part dans une aventure qui ne m'a que peu divertie. Trouver d'autre personne comme elle, c'est sympa parfois, mais un tome entier la dessus, ça pèse.

Mais il n'y a pas que ça.

Mare pense beaucoup. BEAUCOUP BEAUCOUP TROP. Les trois premiers quarts, le dialogue est moindre, on est dans les pensées ou dans les actions de Mare, et c'est aussi lourd que 6 raclettes à la suite.


Bref, peu de chose à dire, si ce n'est que le contexte de l'histoire à ce stade m'a déplu, et que tout est concentré dans la narration plutôt que dans le dialogue.

J'ai eu du mal à le terminer, mais une fois fini, ça fait du bien.