17 juil. 2017

Kiss de Jacqueline Wilson - Chronique et Avis


Titre : Kiss
Auteur: Jacqueline Wilson

Édition: Scripto - Gallimard

Date de parution: 10 mars 2009

Genre: Romance | LGBT : Gay

Lu en: Français
Note: 7/10

Synopsis: Emily et Carl sont amis depuis toujours. Petits, ils jouaient à se marier et aujourd'hui encore, Emily pense que plus tard elle épousera Carl. Pourtant, cette année, Carl est moins présent. Il a changé de collège, c'est vrai. Mais pourquoi est-il si distant ? Comme s'il l'évitait... Emily est loin d'imaginer les véritables raisons de l'attitude étrange de son ami...





Kiss fut une agréable surprise, et pourtant, c'était mal partie ! Brace yourself !

Emily est une jeune ado de 14 ans qui essuie la séparation avec son meilleur ami de 16 ans, Carl, parti dans un collège privé pour garçon.

Dès le départ, l'écriture est asse" gamine, même pour une héroïne de 14 ans. Peut-être ai-je oublié comment j'étais à cet âge là, mais l'utilisation intensive du mot "bébé" et des exclamations surjouées ont eu raison de moi, et j'ai peu apprécié l'écriture de l'auteur, mais aussi le manque de maturité d'Emily, bien qu'elle grandit peu à peu au fil des chapitres.
Mais hormis ce mauvais côté, je ne m'attendais pas à être touchée par ce petit roman aux allures légères.

Le comportement de Carl est un vrai mystère, et le jeune garçon est très changeant : un coup déprimé, un coup enthousiaste, impossible de prévoir comment il peut réagir. Emily est aussi surprise que nous quant à sa façon d'être avec d'autres personnages plus secondaires et à ses différents choix le long du livre.

Malgré le mystère qui plane autour de Carl, mon hypothèse se dessine rapidement et je sais que j'ai raison. Je SAIS ! Et j'ai raison ! Le mal-être de Carl m'a fendu le coeur, et j'aurais aimé rejoindre Emily dans le bouquin pour l'aider dans ses difficultés.

Mais je ne suis qu'une vulgaire lectrice.

Kiss est un roman que je conseille vivement aux ados de 12 à 16 ans - mais pas plus, sauf si vous le voulez ! Pour les plus vieux, d'autres romans traitant du sujet sont plus matures et par conséquent plus intéressants à lire.


13 juil. 2017

Le Libérateur - Les Outrepasseurs #3 de Cindy Van Wilder - Chronique et Avis


Titre : Le Libérateur - Les Outrepasseurs #3
Auteur: Cindy Van Wilder

Édition: Gulf Stream Éditeur

Date de parution: 9 avril 2015

Genre: Fantasy : Fés

Lu en: Français
Note: 8/10

Synopsis: Alors qu'un hiver des plus rudes s'abat sur la Grande-Bretagne, Peter se retrouve isolé après avoir été sauvé par Arnaut. Lorsque ce dernier tombe dans le coma, la situation semble désespérée. Mais Peter découvre que le sous-sol de Lion House recèle de nombreuses ressources.





Enfin je lis le fameux tome 3 des Outrepasseurs ! Il était temps me dirait vous - hé oui, je sais, vous répondis-je.

J'ai eu un moment assez difficile pour me remettre dans l'histoire, qui a duré de longs chapitres, bien qu'on entre directement dans la suite du tome 2. Peut-être parce qu'on se disperse beaucoup entre Niels, le Tombeau, Arnaut ... J'ai eu beaucoup de mal à remettre en ordre tout ça, et à me souvenir de l'intrigue du tome 2. Vous le savez pas, mais j'oublie vite les bouquins moi haha.

Au fil des pages, on suit le présent et le passé. Ce troisième tome est écrit avec délicatesse, détail et précision. La plume de Cindy Van Wilder est - je me répète - très poétique et fabrique son univers avec une grande sensibilité.

Les personnages évoluent, notamment Peter et Shirley. Je ne me sens pas particulièrement attachée aux personnages cependant, et j'ai eu du mal à ressentir l'histoire en moi à ressentir les émotions quand j'aurais dû. Je ne sais pas pourquoi. Mais j'ai tout de même beaucoup aimé suivre leurs aventures, notamment dans ce troisième tome où le suspense est à son comble.

Les références aux légendes et contes sont de merveilleuses pépites !




Chronique du tome 1 des Outrepasseurs : Les Héritiers

Chronique du tome 2 des Outrepasseurs : La Reine des Neiges

8 juil. 2017

Hollow City - Miss Peregrine’s Peculiar Children #2 de Ransom Riggs


Titre : Hollow City - Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children #2
Auteur: Ransom Riggs

Édition: Quirk

Date de parution: 14 Janvier 2014

Genre: Fantasy | Paranormal

Lu en: Anglais
Note: 6/10

Synopsis: This sequel to the first novel, Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children, begins in 1940, immediately after the first book ended.

Having escaped Miss Peregrine’s island by the skin of their teeth, Jacob and his new friends must journey to London, the peculiar capital of the world. Along the way, they encounter new allies, a menagerie of peculiar animals, and other unexpected surprises.






Laughing doesn’t make bad things worse any more than crying makes them better.” *

Malgré le petit 7/10 que j'ai mis au premier tome, j'ai dû lire ce 2ème tome.

Parce que je l'avais acheté en même temps que le premier - je ne referai plus l'erreur, promis !

En tout cas, ce seconde tome - Hollow City - m'a permis de mettre le doigt sur ce qui me gênait le plus.

Mais revenons au début ! Hollow City reprend l'histoire exactement là où on l'avait laissé : sur de petits bateaux avec une Miss Peregrine coincée dans sa forme animale. S'en suit une longue et tumultueuse aventure pour aider Miss Peregrine a redevenir elle-même, dans un univers sombre peuplé de créatures mortelles.

Et n'est-ce pas une des meilleures recettes pour un super chouette livre ? Si tout à fait. Alors pourquoi Hollow City ne m'a pas convaincue ?
3 raisons :

1. L'action.

Hollow City propose beaucoup d'action. Beaucoup. Pour peu d'impact sur la suite finalement. Une fois que l'action est passée, on n'a pas avancé. Ça augmente le nombre de pages oui, mais ça ne va pas plus loin. Au final, on s'ennuie par ce surplus de détail et de description.

2. Les personnages

Je n'ai pas accroché à un seul personnage, si ce n'est Millard. On sait très peu de choses sur eux, les personnalités ne sont que très peu exploitées. On connait un seul et unique trait de caractère. Emma est une leadeuse. Bronwyn est protectrice. Millard est intelligent. Jacob est ... amoureux ?

D'ailleurs, heureusement qu'il le dit. Peu d'émotions sont décrites, on n'a pas de papillons dans le ventre. Jacob a 16 ans, mais semble en avoir 12 ou 13...

Personne ne sort du commun si ce n'est Enoch parce qu'il est insupportable et critique tout ce qui est critiquable, ou Millard par son intelligence, et heureusement, il en rend le livre un peu plus intéressant.

3. Le petit n'importe quoi super brouillon

Le loop aux animaux particuliers, légèrement de trop.

La fin reste cependant accrocheuse, moins longue que le tome précédent, et j'aurais presque envie de continuer. Presque, mais en fait non, je n'ai plus envie.

L'histoire de Miss Peregrine, ce n'est donc pas ce que j'espérais. Je pensais que tout le monde avait aimé, et qu'il était extraordinaire, mais finalement, peu de gens ont eu le coup de coeur. Une jolie déception pour moi.

The real purpose of money is to manipulate others and make them feel lesser than you.” **



* Rire ne rend pas les choses pires, comme pleurer ne les rend pas meilleures.
** Le vrai but de l'argent est de manipuler les autres et de les faire se sentir moindre que toi