24 févr. 2013

Nos Étoiles Contraires / The Fault in Our Stars par John Green - Critique et avis


Titre: Nos Étoiles Contraires
Titre: The Fault in Our Stars
Auteur: John Green
Genre: Romance / Realistic Fiction / Mort
Date de Parution VO: 10 janvier 2012
Date de parution VF: 21 février 2013
Lu en: Français
Édition: Nathan
Note: 5/5
Description: Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.


Je ne sais pas par où commencer. *trop d'émotions*


Alors je vais commencer par l'ambiance générale du livre.
Comme vous le savez probablement, ce livre parle de deux adolescents atteints par le cancer. J'avais peur que ce livre soit morbide, déprimant. En réalité, c'est super dynamique, très fluide, et on retrouve l'humour de John Green à travers celui de deux personnages principaux, Hazel et Augustus.
La cancer est un sujet omniprésent. Oui. MAIS! Malgré son omniprésence, ce n'est pas envahissant, ni lourd. Bien sûr, c'est un sujet sérieux. Bien sûr, les protagonistes le savent, mieux que quiconque. Mais ils en jouent, le tourne en humour, et ne s'apitoient pas sur leur sort. Et c'est ça qui est rafraîchissant. Ce sujet on ne peut plus sérieux est abordé par ces deux adolescents de façon humoristique et romantique. C'est ce que j'ai aimé le plus, et c'est probablement la raison pour laquelle ce livre a été un best seller.
(#1 dès sa sortie pendant 7 semaines consécutive en haut du New York Time best seller list - #1 sur le Wall Street Journal best seller list - #9 sur le The Bestseller best seller list ...)

Parlons des personnages, et notamment des 2 personnages principaux: Hazel et Augustus.
Hazel et Augustus sont tous les deux atteints d'un cancer.
Hazel, la narratrice, a les poumons "hors-service" suite a un cancer de la thyroïde, et à besoin d'une canule et d'une bombonne d'oxygène qu'elle traine partout afin de pouvoir respirer.
Augustus a perdu une vraie jambe suite a un ostéosarcome, mais en a trouvé une fausse. Il est unijambiste et débordant de vie, c'est incroyable à quel point il déborde de vie.

Leur amour est très naturel, très "doux". Il est difficile d'expliquer l'émotion que provoque leur histoire. Ils partagent le même humour, sont infatigables à ce sujet, et honnêtement, je ne me pourrais pas me lasser de leurs conversations débordantes d'humour et de passion.
L'histoire est rythmée par un livre, qui vont susciter leur curiosité - mais aussi la nôtre - tout au long du livre, et même les mener au bout du monde.

Autant que vous le sachiez, John Green est un sadique. Il vous écrit des mots magnifiques pour vous charmer, et... BAM! il vous poignarde dans le dos.
Mais vous êtes là, à en demander encore, et à y penser, chaque seconde, et à vous poser des questions sur la vie - donc la mort.

En gros, lisez ce livre. Oui vous allez pleurer. Mais vous allez surtout rire. Ce livre est juste brillant.

Là, je suis censée vous mettre une citation du livre pour vous donner envie de le lire. Mais il y en a tellement des fabuleuses, que je ne sais pas laquelle choisir.

"Je ne t'en voudrais pas Hazel Grace. Ce serait un privilège d'avoir le coeur brisé par toi. "

Une autre, pour le plaisir:

- C'est juste que la plupart des mecs canons sont stupides. Par conséquent, je me situe au-delà des espérances.
- Oui, il est avant tout sexy, ai-je déclaré.
- C'en est parfois aveuglant, a-t-il renchéri.
- D'ailleurs, Isaac, un de nos copains, est devenu aveugle à cause de ça.
- Quelle tragédie! Mais comment puis-je m'empêcher d'être mortellement beau?
- Tu ne peux pas.
- Ah, c'est un fardeau d'avoir un visage sublime.
- Sans parler de ton corps.
- Ne me lancez pas sur le sujet de mon corps parfait. Il faut éviter de me voir nu, Dave. Hazel Grace m'a vu nu et ça lui a coupé le souffle, a-t-il dit avec un petit signe de tête en direction de ma bonbonne d'oxygène.

Si ça vous donne toujours pas envie, John Green a trouvé quelque chose à y redire:



6 commentaires:

  1. Ce bouquin m'a toute retournée, comme tu le dis, on pleure, mais on rit aussi beaucoup =)
    C'est un livre magnifique, un de ceux que je n'oublierai jamais, je pense.
    Et les citations choisis sont Top, si après ta chronique, les citations et la vidéo, quelqu'un ne veut pas lire le livre ... il/elle est bête. Bon d'accord, chacun fait ce qu'il veut ^^, mais il ne faut pas passer à côté de ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends à 100% ce que tu veux dire :D

      Supprimer
  2. Je le vénère ! Tout simplement.
    Il n'y pas de Dieu. Ni de Chuck Norris. Il y a John Green ! *O*

    Ps : Les citations = <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'EST ÇA
      Appelons nous les JohnGreeniens.

      Supprimer
    2. Oh c'est génial. Ça sonne un peu martien sur les bords. Mais avec un nom comme Green, on pouvait pas faire mieux ! ;)

      Supprimer

Merci! ♡