15 mars 2013

La Sélection #1 - par Kiera Cass - Critique et Avis

Titre: La Sélection
Titre VO: The Selection
Auteur: Kiera Cass
Genre: Dystopie / Romance
Date de parution VF: 12 Avril 2012
Lu en: Français
Édition: Collection R - Robert Laffont
Note: 5/5
Description: 35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. Quand la dystopie rencontre le conte de fées!

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la «Sélection» s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés: l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer?



J'ai lu ce livre sur recommandation de Les chroniques de Johanne, donc je te remercie ! ;)

La couverture est super jolie, très liée à l'histoire. Mais ce livre est mille fois mieux que sa couverture!

La Sélection est un roman solide, dans lequel tomber en pâmoison!

Je suis sérieuse! *s'évante avec sa main*

Ce roman met en scène America, une Cinq - c'est à dire en bas de l'échelle de la société, mais pas trop bas non plus, il y a 8 castes - de 16 ans, qui a un âge presque similaire avec le Prince du pays - Maxon. Pour trouver une princesse, Illeà - le nouveau nom des États-Unis après la Quatrième Guerre Mondiale, et son rachat par la Chine - organise une Sélection: 35 filles du pays sont tirées au sort, et emménage dans le Palais Royal, afin de faire mieux connaissance avec le Prince, qui en choisira une qu'il épousera.
Il n'est pas surprenant qu'America fait partie des 35 sélectionnées. Mais il y a un souci: le coeur d'America est déjà pris par Aspen - un Six.

Malgré l'apparence un peu "nian-nian" de l'intrigue, le triangle-amoureux, l'aspect télé-réalité, l'histoire est franchement géniale, tout comme les personnages. J'ai réellement accroché, du début à la fin.

J'insiste aussi sur le fait que j'ai beaucoup aimé que cette dystopie ne soit pas aussi "noire" que la plupart des autres dystopies - Divergent, Delirium, Legend... Peu de combat, ce roman est calme et fluide. Kiera Cass ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer: impossible de lâcher le livre des yeux!

America est une héroïne très attachante, généreuse, affective, qui garde les pieds sur terre, et est réfléchie. Si il y a bien un genre d'héroïne qui me tape sur les nerfs, c'est celles qui ne réfléchissent pas - ou pire, celle qui réfléchissent pendant trois plombes, et prennent la mauvaise décision. Rien de tout ça ici!
J'ai totalement compris sa façon de fonctionner, et je me sens vraiment proche d'elle, du coup! *super bizarre*

Du côté de sa famille, sa mère m'a un peu tapé sur les nerfs, même si ses réactions sont totalement compréhensibles aussi!
Marlee - l'amie d'America - est juste géniale, son histoire n'est pas assez approfondie à mon goût, j'espère qu'on en apprendra un peu plus sûr elle dans les prochains tomes :)
Évidemment, j'ai détesté Céleste, son prénom pourri, et ses manières de pétasse. Pourquoi Maxon n'ouvre pas les yeux!! Elle pue la salope à plein nez!! Son comportement est peut-être un peu trop exagéré.

Passons aux prétendants d'America:
Aspen est rapidement attachant, tente de faire au mieux pour ceux qui l'entourent. J'ai compris la majorité de ses décisions, sauf celle d'avoir une autre fille à son bras. Alors là, je n'étais plus du tout de la Team Aspen. J'ai quand même été ravie de son retour, histoire de rajouter un peu de piment dans l'histoire, et dans la relation plus qu'amicale America-Maxon. Surtout qu'il n'a pas pour projet de laisser America filer dans les bras du Prince.
J'espère que les prochains tomes vont expliquer ses décisions qui m'ont déçue.

Je suis donc Team Maxon - qui "parle comme un livre" - même s'il m'a quelques fois contrariée. Est-ce qu'il a vraiment embrassé Natalie?? D:
Le Prince est adorable avec les personnes qui l'entourent, et est tout aussi attachant qu'Aspen. J'avoue que sa proximité avec les autres filles m'a fait un peu chier. Mais en tant que Prince - à la recherche de l'âme soeur, en plus - c'est son devoir non? Il n'a pas le choix, pas vrai??
Il me parait évident qu'America doit finir avec Maxon, et que Maxon doit finir avec America. Pas vous?

J'ai bien aimé le côté mode, dont il est légèrement question dans ce livre que dans la plupart des autres. Probablement parce que ça compte beaucoup, en tant que peut-être future princesse?

Enfin, ce sont les "petits trucs" qui différent ce livre des autres qui m'ont le plus séduites, et j'avoue que ce roman est un gros coup de coeur, et qu'il me tarde de lire la suite - L'Élite - QUI SORT LE MOIS PROCHAIN oghfidskfljdsklf *fangirl*



Maxon scrute mes traits, visiblement tiraillé. Je vois l’assurance gagner petit à petit son visage. Nous restons ainsi un long moment, les yeux dans les yeux, et je chuchote :
— Je n’y peux rien si je suis née parfaite.
Maxon s’approche de moi et m’enlace par la taille. Son nez chatouille le mien. Du bout des doigts, il frôle ma joue avec une délicatesse telle qu’on croirait qu’il a peur de me briser.
— Non, c’est vrai. Ce n’est pas de votre faute.


« Question épineuse. Suis-je prête à vivre une vie qui ne m’a jamais fait rêver ? à le regarder donner leur chance à d’autres filles afin d’être sûr de son choix ? à assumer des responsabilités énormes ? à aimer Maxon ?
— Oui. C’est possible. »


Plus à ce sujet?

Review de The Prince - A Selection Novella
Review de l'Élite - La Sélection #2
Chronique de L'Élue - La Sélection #3
Chronique de L'Héritière - La Sélection #4

4 commentaires:

  1. J'adore ta chronique ! xDD Les petites touches d'humour, c'est sympa hihi.

    J'ai adoré ce livre aussi, vivement le prochain tome ! *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! :D

      Oui vivement, j'en peux plus d'attendre! ;D

      xox

      Supprimer
  2. Je... j'ai pas trop aimé contrairement à toi XD. Enfin ça n'empêche que j'ai passé un très très bon moment de lecture mais je sais pas... pour moi il manquait vraiment quelque chose comme... plus de profondeur et surtout il manquait beaucoup de développement au niveau de son univers dystopique. A part ce système de cast on en apprend pas beaucoup et j'ai eu du mal à me focaliser juste sur le point de la romance d'America.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que pour le développement de la dystopie, on le découvre au fil des tomes :)

      Supprimer

Merci! ♡