2 juin 2013

Les Cendres de l'Oubli - Phænix #1 par Carina Rozenfeld - Critique et Avis





Titre: Les Cendres de l'Oubli - Phænix #1
Auteur: Carina Rozenfeld
Genre: Paranormal / Romance
Date de parution VF: 6 septembre 2012
Lu en: Français
Édition: Collection R
Note: 10/10 - PUTAIN DE COUP DE COEUR
Description: Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...

Depuis l'origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L'être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s'aimer pour reformer l'oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d'éloigner les menaces qui pèsent sur l'humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l'oubli de leurs vies antérieures les empêche d'être réunis...
Aujourd'hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S'ouvriront alors les portes d'une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.


Ce trésor entre dans le cadre du Challenge 100% R!


Attendez deux secondes, que je... enfin...



Avant de commencer ce roman chef d'oeuvre, durant les quelques derniers mois, je ne sais pas combien d'éloges j'ai lu à propos de ce livre, tellement il y en a. En revanche, avant de commencer ce livre, durant les quelques derniers mois, je sais combien de non-éloge j'ai lu à propos de ce roman. Zéro. Alors, je me suis dit "Voilà, tout le monde a aimé, et je vais le lire parce qu'il est juste génial, paraît-il, et je vais mettre la barre trop haut, et être déçue. Je le sens!!" Et là, c'est le drame.

Fantastique, vous dites? Extraordinaire, je vous réponds.
Superbe, vous dites? Merveilleux, je vous réponds.

Je ne trouve pas de mot...

Le premier truc que j'ai remarqué, d'emblée, dès le prologue, c'est l'écriture, supra-poétique. Vous savez, cette putain d'écriture qui vous prends les tripes, tellement elle est magique. Cette écriture qui est en fait une drogue, et qui fait de vous une toxico. Oui, celle là. C'est cette écriture là que l'auteur utilise pour mieux nous manipuler. Sadique!

Mais qui es-tu, Carina Rozenfeld? Une alien qui tente de nous hypnotiser à coup de plume, pour faire de nous une armée de lecteurs affamés? Parce que je crève de faim là! Je te suivrais, Carina.

Les détails qui ornent les descriptions des lieux et des personnages, sont probablement les plus beaux que j'ai jamais lu. Ouvrez ces pages, et vous tomberez dans un univers parallèle où la faim, la soif et le sommeil ne sont plus des besoins, ne se trouvent plus au plus bas de la Pyramide de Maslow. Vous tomberez dans un univers parallèle où vos besoins primaires seront de lire, encore, et encore, et fuck la bouffe! Fuck le lit. J'en veux encore, et j'en veux plus, et quoi? Il y a bien écrit "Épilogue" ici? Hé toi, toi aussi tu lis "Épilogue", ici? Tu... Tu veux dire que j'ai terminé le livre, là?


Un petit hors sujet: moment confession

En tant que Varoise quasiment de pure souche, je n'ai pas pu m'empêcher de tenter de repérer ces lieux superbement bien décrits, que j'aurais pu croiser sur la route entre Brignoles et Toulon. Un truc que l'auteur fait dire à Garence, et qui est entièrement vrai: tu ne peux rien faire ici si tu n'as pas de voiture.
N'ayant pas de voiture, et encore moins de permis, mes trajets se limitent à Brignoles - Toulon en bus (1h30 de bus, s'il vous plait, vous avez l'impression que les 40km en font en fait 400). Impossible donc de deviner où l'intrigue se déroule exactement, à condition qu'ils se déroulent dans un endroit bien réel. Mais ma curiosité en a pris un sacré coup!

Fin du moment confession. Approfondissons un peu

Je vais commencer par les protagonistes:
Anaïa, l'héroïne au prénom super joli, est probablement l'héroïne la plus "normale" que l'on peut croiser dans un roman. Pas de naïveté, no trop terre-à-terre, c'est une héroïne que j'ai beaucoup aimé, à laquelle je me suis énormément attachée. Comptez ça, plus l'écriture magique de l'auteur, et ses sentiments sont les vôtres.

Eidan, le beau garçon sombre, mélancolique, torturé et mystérieux, qui transpire la tristesse, m'a énormément fait pensé à... Patch Cipriano - Je vous ai déjà dit que Hush, Hush était mon livre préféré? Des dizaines de fois? Ah ... Voyez-y un signe positif (comme la totalité de la chronique d'ailleurs): j'ADORE Patch. Et j'ADORE Eidan. D'accord? J'en suis à un point où les deux se confondent dans mon esprit, et je ne sais plus lequel des deux je préfère.

Enry, franchement, je ne l'aime pas, je ne l'ai jamais senti net, je l'aime pas, et je n'aime pas les triangles amoureux, et j'aime pas Enry. Voilà.

Garence, Juliette et Simon sont ... cools. Ils apportent une certaine fraîcheur à ce roman enflammé. J'ai été étonnée de ne pas voir plus de rivalité entre eux.

Pour finir

Le roman est dans son ensemble très mystérieux, du moins jusqu'à ce qu'on ait la totalité des éléments pour y mettre fin. Une lecture beaucoup plus qu'addictive, très profonde et hypnotique. Magique et fantastique. Elle prend les tripes, le coeur, le corps. Et c'est un délice brûlant.

Bravo Carina, vous êtes fantastique, et je vous aime.



Extrait:

— Va-t’en, Anaïa, cours !
Accompagnée du tempo frénétique de mon cœur, je regardai autour de moi pour découvrir qui avait pu parler, mais il n’y avait pas âme qui vive. Et je savais déjà que je ne trouverais personne, car la voix avait résonné dans ma tête, à l’intérieur même de mon crâne.
— Cours, Anaïa, je ne pourrai pas le retenir très longtemps !
Ce fut le signal qui me ranima. Mue par un réflexe de survie, je fis demi-tour et me jetai dans l’escalier. Je n’eus pas besoin d’utiliser la lampe torche pour fuir : la lumière du jour m’éclaira juste assez pour me permettre de dévaler les marches à une allure folle. La forêt me parut soudainement un refuge accueillant. En un vain et dernier essai je tentai d’apercevoir les oiseaux, mais je ne les voyais plus d’ici. Toutefois, j’entendis encore un cri lointain et suraigu.
La voix dans ma tête s’éloigna aussi.
— Va-t’en, Anaïa. Je ne supporterais pas de te perdre encore une fois.



Chronique de Phænix #2 - Le Brasier des Souvenirs de Carina Rozenfeld

16 commentaires:

  1. Superbe avis ! Tu me donnes trop envie de m'y mettre. Je pense que ce sera ma lecture du jour =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahh merci, ça fait plaisir! :D
      Superbe, je viendrais lire ton avis si tu en fais un! :)
      xx

      Supprimer
  2. Comme toi j'avais totalement adoré !!!

    RépondreSupprimer
  3. Que ce soit clair entre nous j'adore cette chronique et tu me donne envie de le lire, enfin c'est pas comme-ci il n'était pas déjà dans ma wish avant, mais avant c'était par pur curiosité et a cause de toi c'est un crans au-dessus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh C'est Génial et Adorable!! LIS LE LIS LE ALLEZ!!!! :P
      Je viendrais voir ta chronique si tu ne fais une :)

      Supprimer
  4. Olalalla mais quelle chronique!!! Vilaine tentatrice que tu fais....Méchante!!!!
    Je veux le lire!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'insulte que je préfère!!! ;D
      Tes paupières sont lourdes lourdes, et tu veux lire ce livre, tu le veux, tu en as besoin pour ta survie...

      Supprimer
  5. J'ai adoré aussi ! Vivement le tome 2 qui ne restera pas longtemps dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha ça m'étonne pas!! :D Puis cette fin!!

      xx

      Supprimer
  6. Vile tentatriiiice !! Je vais être obligée de l'acheter maintenant !!! xD

    RépondreSupprimer
  7. Je vais te faire confiance. Une telle comparaison avec Patch ne peut que (grave) piquer ma curiosité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais le bon choix. Crois moi ;)

      Supprimer
    2. J'ai bien fait de te faire confiance, vraiment. ;) Merci ! <3

      Supprimer

Merci! ♡