3 sept. 2013

Hurt de Tabitha Suzuma - Chronique et Avis

Titre: Hurt
Auteur: Tabitha Suzuma
Édition: Bodley Head
Date de parution VO: 5 septembre 2013
Pas de sortie française prévue

Genre: Realistic Fiction / Romance / Abus

Lu en: Anglais
Note: 10/10 - Coup de coeur.
Commentaire: Réservé à un public averti : scènes difficiles

Description: Why? is the burning question on everyone’s lips. Why would a guy like Mathéo Walsh want to die? At seventeen, he is Britain’s most promising diving champion. He is a heartthrob, a straight A student and lives in one of the wealthiest areas of London. He has great mates and is the envy of everyone around him. And most importantly of all, he is deeply in love with his girlfriend, Lola. He has always been a stable, well-adjusted guy...

Until one weekend. A weekend he cannot seem to remember. All he knows is that he has come back a changed person. One who no longer knows how to have fun, no longer wants to spend time with his friends, no longer enjoys diving. Something terrible happened that weekend – something violent and bloody and twisted. He no longer knows who he is. He no longer trusts himself around people: he only wants to hurt, wound and destroy. Slowly, he begins to piece back the buried, fragmented memories, and finds himself staring at the reflection of a monster.

Tormented, Mathéo suddenly finds himself faced with the most devastating choice of his life. Keep his secret, and put those closest to him in terrible danger. Or confess, and lose Lola forever...


Traduction perso - merci de créditer: Pourquoi? est la question qui brûle toutes les lèvres. Pourquoi un type comme Mathéo Walsh voudrait mourir? À dix-sept and, il est le champion de plongée le plus prometteur de la Grande Bretagne. Il est un bourreau des coeurs, un sérieux et intelligent étudiant et vit dans un des quartiers les plus riches de Londres. Il a de bons amis, et tout le monde autour de lui l'envie. Mais, le plus important, il est profondément amoureux de sa petite-amie, Lola. Il a toujours été un garçon stable et équilibré.

Jusqu'à un week-end. Un week-end dont il ne peut se souvenir. Tout ce qu'il sait est qu'il est devenu quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui ne sait plus comment s'amuser, ne veut plus passer du temps avec ses amis, n'apprécie plus de plonger. Quelque chose de terrible s'est produit ce week-end là, quelque chose de violent, de sanglant, tordu. Il ne sait plus qui il est. Il ne se fait plus confiance: il a seulement envie de faire du mal, blesser, détruire... Doucement, il commence à récupérer sa mémoire, et se retrouve à regarder le reflet d'un monstre.

Tourmenté, Mathéo doit faire face au choix le plus bouleversant de sa vie. Garder son secret, et mettre ses proches en danger, ou avouer, et perdre Lola pour toujours...



Je ne sais pas ce que vous vous imaginez en lisant le résumé, mais il est quelque fois trompeur. Et ça n'enlève rien à ce roman déchirant et captivant.

Mathéo


Malgré le résumé, Mathéo n'est pas un cliché du garçon parfait. Enfin, oui c'est un garçon parfait, mais il n'a pas la prétention du type qui sait qu'il est parfait, et qui se rend donc lui-même imparfait. Ce qui fait que...
perfection - prétention = perfection.
Ce n'est pas du tout mathématique. Mais c'est comme ça. Oui bah je décide pas de ce qui est logique ou non.
Non, ce que je veux dire c'est qu'en lisant le résumé, j'avais l'impression que cette énumération de chose qui fait de Mathéo un garçon parfait ajouterait forcément de la prétention - mais non. Mathéo est garanti sans additif. C'est un point qu'il faut mettre au clair tout de même.
Cependant, la vie de Mathéo EST un cliché. Médaillé d'or en plongeon, étudiant exemplaire sur le point d'avoir son A-level, un groupe d'ami qui lui convient parfaitement, une petite amie pleine de vie, et une famille riche bourrée de superficialité, over-bookée par le travail, jupe crayon, et chignon serré. Ça c'est cliché.

Lola


Lola est une fille pleine de vie. Bourrée de vie. COMPLÈTEMENT IVRE. J'ai beaucoup aimé sa joie, sa tendresse, la complicité qu'elle partage avec son père, et avec Mathéo. Elle m'a un peu fait penser à une boîte tordue, où chaque élément de sa vie trouverait parfaitement sa place, jusqu'à la remplir à ras bord. Mais Mathéo est la plus grosse pièce de la boîte ; et Lola est le point fort de Mathéo. Et j'ai totalement adoré la romance parfaite, prévisible, entre ces deux là. Je suis sûre qu'elle se lit dans les étoiles. Je regarderais ce soir.

Les autres


・Hugo et Isabel sont les deux meilleurs amis de Mathéo et Lola. Ils jouent un peu le rôle de piliers dans l'histoire, de murs, faisant résonner les échos du chaos autour de Mathéo. Ils n'ont pas un rôle très important dans la transformation de Mathéo, mais la mettent en avant.
・Loïc, le petit frère de Mathéo, est un personnage qui m'a attendrit par son innocence et son côté enfantin - normal il a 8 ans - mais qui est pourtant très intelligent et mature.
・Les parents de Mathéo, et le père de Lola sont des familles soit parfaitement sous pression, soit imparfaitement chaleureuses, inébranlables en apparence.

Situation initiale


Après un prologue qui annonce le chaos, la transformation d'un garçon à la vie parfaite à une vie éteinte; la mise en contexte dure une centaine de pages. Ça m'a paru long, mais indispensable. Je pense qu'il est important de connaître la vie de Mathéo, de connaître le VRAI Mathéo avant de voir à quel point sa vie a été affectée par ce week-end où tout bascule. Au final, je me suis attaché à lui, et j'ai pris le changement de Mathéo dans la tronche. Un peu comme si je m'étais pris un camion en plein dans la gueule au milieu d'une tornade qui gagne en intensité.

Quand tout bascule


Quand la vie de Mathéo bascule d'une façon qui reste longtemps mystérieuse, tout s'intensifie, et tout s'éteint en même temps. La douleur augmente jusqu'à ternir la vie en elle-même. Tabitha Suzuma est une auteur qui a un putain de talent détestable. Tout se trouve dans ses mots, dans une description intense et extrême des émotions, tellement profonde qu'elle est capable de vous atteindre en plein coeur. Les côtés délavés des choses qui paraissent habituellement tellement lumineuses sont montrés, dévoilés, révélés au grand jour. Tabitha sait effacer des aspects inaltérables pour vous montrer le côté obscur de la force, et ressentir le désespoir, le chagrin, la souffrance de Mathéo. Tabitha arrache chaque coeur qui pulse entre les pages de Hurt pour mieux les serrer dans ses mains, je vous promets que la souffrance de Mathéo sera la vôtre : vous serez inévitablement impliqué dans l'histoire de Mathéo, et comme lui, comme Lola, vous chercherez une façon de sauver Mathéo de lui-même, et souffrirez du manque de solution, de l'impossibilité de l'aider, frustrés.
Si. C'est comme ça que ça va se passer les gars. Vous allez souffrir.
Vous avez souffert avec Cat Clarke. HAHA, ce sera pire.

Cat Clarke aborde des sujets difficiles, des choses qui se passent et basculent à jamais une ou plusieurs vies.
Tabitha aborde les tabous, les efface, et met les projecteurs sur des sujets que nous taisons, parce que l'éthique le veut, ou parce que c'est trop dur d'aborder ce sujet, qui existe pourtant. Hurt est donc réservé à un public averti. Les scènes sont difficiles à lire, mais Tabitha a un courage extraordinaire d'aborder ces choses là, et je salue sa force. Mais je lui en veux aussi de faire de si beaux livres, si délicats, si... heartbreaking comme dirait Tari.

Conclusion


Un an après avoir lu / été affectée / été détruite par Forbidden, de la même auteur - non je ne veux pas mettre de "e" à auteur fille - j'ai pris une certaine distance par rapport à Hurt. Pour les avoir subit, je sais à quel point les mots de Tabitha immerge le lecteur pour mieux le noyer, je sais à quel point ses mots peuvent détruire, faire mal. Je n'ai pas voulu renouveler cette expérience, parce que j'ai un poil trop souffert. Et les gars, je fais pas de cinéma, j'étais vraiment mal. Alors, j'ai pris cette distance. Rien ne m'atteint, je n'ai pas mal, raté, raté, même pas touché. Ça n'a pas trop marché, je me suis quand même attachée à Mathéo et Lola, et j'ai souffert. Mais pas autant que si je m'étais totalement impliquée dans l'histoire, THANKS GOD, sinon j'imagine même pas dans quel état je serais actuellement.
Hurt paraîtra en VO le 5 septembre, soit dans 2 jours, et c'est un livre que je sur-conseille aux lectrices n'ayant pas peur. Héhé.

J'espère aussi que je ne vous ai pas fait penser que Mathéo était un loup garou avec cette histoire de transformation hein.


Extraits


Everyone seems to be talking with a strange animation, and all he is aware of is a mounting feeling of despair at the artificiality of the set-up, at the tone of his mother's voice out-shrilling her own guests, but most of all at the sensation of himself as an imposter, someone posing as a sporting hero when in reality he is a nothing, a less-than-nothing : a piece of scum on this already tarnished earth, a faulty specimen of a human being who should be wiped out, tied down to a rock and tossed out to sea, leaving the world a calmer, healthier, cleaner place.
Even as he talks, drinks, laughs and greets his parents' guests, he feels himself sinking - so low that he appears to have reached rock bottom. It is not some dramatic breakdown. Rock bottom, in fact, is very mundane : it is simply an inability to see the point in anything and only wonder why on earth everything looks and feels so bad, so painful and so wrong. He feels stuck somewhere beteen dead and alive, and cannot imagine any place worse.



Tout le monde semble parler dans une étrange animation, et tout ce dont il est conscient est la poussée du désespoir, de l'organisation qui manque de naturel, du ton aigu de la voix de sa mère qui parle à ses invités, mais plus que tout, de la sensation d'être lui-même un imposteur, quelqu'un qui agit comme un héros sportif alors qu'il n'est rien, un moins que rien : un morceau de pourriture sur cette Terre déjà ternie, un spécimen défectueux d'un être humain qui devrait être éliminé, attaché à un rocher et balancé dans la mer, laissant le Monde plus calme, plus saine, plus propre.
Alors qu'il parle, boit, rit et salue les invités, il se sent couler, si bas qu'il a déjà atteint le fond. Ce n'est pas une dépression dramatique. Toucher le fond est en réalité très banal : c'est simplement l'impossibilité de voir l'intérêt des choses et seulement se demander pourquoi sur Terre, tout semble si pourri, si douloureux, si mal. Il se sent coincé quelque part entre la mort et la vie, et ne peut s'imaginer un endroit pire que celui là.


Plus?


Autres romans de Tabitha Suzuma:

Encore vide, mais ça viendra.

27 commentaires:

  1. Mon dieu, ce livre semble être une machine à pleurs ! Dès qu'il sort je vais l'acheter (comme Forbidden, que j'attend déjà avec impatiente !)

    J'ai fini Hush Hush !! WOW. La fin quoi ! Je m'en suis toujours pas remise !
    Je flippé sur Patch et Elliot mais alors là, grosse claque !
    Je ne m'y attendais pas du tout et c'est juste énorme !
    C'est plus angoissant que ce que je lit d'habitude mais j'ai tellement adoré, que dès que j'ai fermé le livre, j'ai commandé le tome 2.
    Merci merci merci d'avoir conseillé ce livre ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hurt est très émouvant, et difficile, et tout, et tout.
      J'ai hâte de savoir ce que tu penses de Forbidden (et de Hurt une fois que tu l'auras!)

      Je suis SUPER HYPER TROP contente que tu aies aimé :D Là aussi, j'ai hâte d'avoir ton avis sur la suite!! :D

      Supprimer
  2. J'ai pas peur. je l'avais déjà mis dans ma wish-list mais je vais même le souligner deux fois pour dire qu'il est prioritaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent, tu vas kiffer :D
      J'ai hâte de livre ta chronique :D

      Supprimer
  3. j'le veux ! j'le veux ! j'le veux ! xD Ça c'est un livre de warrior comme je les aime !! B)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as intérêt à le lire, et vite!! :P Je veux trop savoir ce que t'en penses! :)

      Supprimer
    2. xDD Ça marche ! En tout cas pour l'instant j'adore Forbidden. Mais je ne sais pas comment ça va pouvoir mal tourner, c'est stressant !!

      Supprimer
    3. Peut-être que ça tournera pas mal... T'en es où? :)

      Supprimer
    4. Je suis sûre que si. Je le sens xD J'en suis au moment où ils viennent de s'embrasser *y-tout-y-tout*. Après qu'elle soit rentrée de son rendez-vous, et qu'il essayent tant bien que mal de se faire à l'idée que ce qu'ils font est "forbidden". ;) (d'où le titre du roman !! :o) *sors*

      Supprimer
    5. haha :D
      Ha c'est trop chou <3 J'aime trop Maya et Lochie <3 :') D: :'( :) :(

      Supprimer
    6. Moi aussi !!! Surtout Lochie ! <3 J'adore vraiment son personnage.

      Ps : Mais c'est que ça deviendrait presque hot ma parole !! :o *chapitre 15*

      Supprimer
    7. Of course surtout Lochie!!!! :P <3
      PS: Je viens de regarder où tu en étais, lol - tu me donnes envie de le relire mais je peux pas!!!!

      Supprimer
    8. Oh oui !! <3
      Aïe dur dur !! Ça te prendrais trop de temps ? (Faut dire qu'il est long aussi (mais tant mieux, d'un côté)) ^^

      Supprimer
    9. ;D
      Non, c'est pas ça, c'est juste que, en fait, je l'ai lu il y a un an pile, (Fin aout début septembre), et ce livre m'a un peu détruit, au point d'avoir encore envie de pleurer aujourd'hui quand j'y pense, soit un an après. Je suis maso, c'est vrai, mais j'ai la trouille de me retrouver dans le même état.

      Supprimer
    10. Ah oui OK, je comprends ! J'ai le même syndrome avec le film 'La ligne verte'. Je l'ai vu une fois, mais je pourrais pas le regarder une deuxième.
      Par contre du coup je m'inquiète pour la suite du livre là xD Comment ça va bien pouvoir ce finir ?? >.<

      Supprimer
    11. La Ligne Verte j'ai même osé le terminé!! Après j'arrivais plus à dormir! xD
      Oh c'est pas la fin qui m'a tué. :P

      Supprimer
    12. Il est horrible ce film je sais. Surtout le passage sur la chaise, sans l'éponge c'est juste BRRRRRRR !

      Rah c'est trop rageant ! Ce week-end ma priorité c'est de finir ce livre !!

      Supprimer
    13. C'est le pire!!! J'ai chialé comme une merde mdr
      J'ai trop hâte!! ;D

      Supprimer
  4. Bon tu m'as convaincue, j'vais me le prendre ! Puis si j'aime je lirais Forbidden aussi du coup :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. EXCELLENT!! Je suis trop pressée de savoir ce que t'en penses!!

      Supprimer
  5. Je le connaissais pas du tout celui-là, je suis super intriguée :o Je le mets de suite dans ma WL en espérant le découvrir bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu en auras l'occasion, parce que c'est vraiment un bouquin a ne pas rater

      Supprimer
  6. Ouuuuh ça a l'air sympa je note !

    RépondreSupprimer
  7. Hey! Il faut l'acheter en anglais ou il est possible de l'avoir en français ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, il n'est pas sorti en français :/

      Supprimer

Merci! ♡