6 sept. 2013

Une Planète dans la Tête de Sally Gardner - Chronique et Avis


Couverture trouvé ici
Titre: Une Planète dans la Tête
Titre VO: Maggot Moon
Auteur: Sally Gardner
Édition: Gallimard Jeunesse
Date de parution VO: 26 septembre 2013
Pas de sortie française prévue

Genre: Dystopie Historique / Amitié

Lu en: Français
Note: 7/10

Description: Je me demande si...
Si le ballon de foot n'était pas passé par-dessus le mur.
Si Hector n'était pas allé le chercher.
S'il n'avait pas gardé l'abominable secret pour lui.
Si...
Alors, je me raconterais sans doute une autre histoire.
Voyez-vous, les "si" sont comme les étoiles, innombrables.


Depuis que ses parents ont dû fuir la répression d'un gouvernement brutal, Standish vit avec son grand-père dans la "zone 7", celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence... Dyslexique, il subit à l'école brimades et humiliations jusqu'au jour où il se lie d'amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble, ils rêvent de s'évader sur Juniper, la planète qu'ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace... Ont-ils été supprimés?



Ce roman est plutôt rapide à lire. 253 pages, écrit en gros caractères, avec 100 chapitres dont le plus long ne dépasse pas 5 pages. En 3h, le livre est refermé.

Standish


Standish, le narrateur, est un garçon de 15 ans qui possède une imagination à la puissance mille. Si cette imagination est un don, je pense qu'il s'en sert surtout pour combler sa (grosse) solitude, et se créer un monde meilleur - une planète entière d'ailleurs. C'est un personnage vraiment attachant par sa fausse innocence que montre sa pseudo stupidité; mais aussi par l'incroyable imagination qui le rend intelligent et fort.
J'ai été très touchée par la forte amitié entre Standish et Hector. Forte est probablement un faible mot, à tel point que je me demande si ce n'était pas de l'amour.

" Tu as donné du sens à un monde qui n'en avait pas. Tu m'as offert des bottes d'astronaute pour que je puisse arpenter d'autres planètes. Sans toi, je suis perdu. Il n'y a plus de gauche, plus de droite. Plus de demain, ne reste que des kilomètres d'hier. "

La dystopie historique


J'ai trouvé ce livre plutôt particulier: déjà il s'agit d'une dystopie historique qui prend place en 1956, dont le contexte n'est pas expliqué clairement. Nous le découvrons au fil des pages, sans explication claire de la part de Standish. Je ne pense pas que ce soit réellement un défaut, mais plus quelque chose d'intentionnel de la part de l'auteur : Standish ne s'adresse pas à nous en tant que lecteurs, mais en tant que confidents. Beaucoup d'éléments de la société et du gouvernement ne sont pas expliqué. Par exemple: je sais ce que ce trouve dans la zone 7, et ce que mange la zone 1, mais les autres zones me sont totalement étrangères. Et je suis très curieuse quant à ce qu'il se passe dans les zones floues de cette société. Que se passe t-il ailleurs?
Du coup, sans explication claire sur le fonctionnement de cette société, j'ai lu à tâtons, dans le noir. Est-ce que Standish voulait que nous aussi, nous faisions buller notre imagination, re-créer cette société dans nos propres têtes? J'ai donc trouvé cette narration très poétique et unique en son genre, et c'est un point que j'ai beaucoup aimé.

Pour finir


Après un début difficile dû à une dystopie cachée par un épais brouillard, et un jeu entre le présent et les flashbacks - et je ne pense pas exagérer quand je dis qu'il me semble qu'il y en a une dizaine, je me suis attachée au protagoniste, à son imagination loin d'être anodine, et à Hector qui rééquilibrait la balance avec un aspect de sa personnalité plus terre-à-terre. Je suis toujours très frustrée du manque d'information sur cette société, mais j'ai trouvé cette histoire très jolie et originale, un message de courage et de sacrifice, de la part d'un jeune garçon loin d'être stupide.


Extraits


Il s'en passe des choses dans votre petite tête, a-t-il poursuivi. Savez-vous que "stupide" est ce que dame Nature attendait des simples mortels. Stupide remonte à la surface comme de la merde et de la crème. Stupide signifie qu'on fait ce qu'on vous dit de faire. Stupide ne casserait pas le nez de son professeur, même si ce professeur était en train de tuer un camarade de classe. Stupide se contenterait de regarder. Vous n'êtes pas stupide, Standish Treadwell, n'est-ce pas?


- Où est Hector? avais-je crié.
Papou avait posé un doigt sur sa bouche. Il m'avait indiqué un bout de papier sur la table. C'était l'écriture d'Hector. Je savais ce que le mot disait. Je n'avais pas besoin de lettres pour me le dire. Ils avaient été emmenés.
J'ai senti le cri monter dans ma gorge. Papou s'était précipité sur moi, nous avions roulé sur le sol. Nous pleurions tous les deux. Papou tenait sa main fermement sur ma bouche.
J'ai toujours ce cri en moi.



Plus?


Merci à Gallimard Jeunesse pour leur confiance. Bisous câlin.

10 commentaires:

  1. Je vais bientôt le commencer et j'espère apprécier même si à l'origine je n'aurai peut-être pas été tenté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas non plus le genre de bouquin qui m'attire, si ça peut te rassurer ;)

      Supprimer
  2. Je l'ai dans ma pal, je pense le commencer dans la semaine qui suit, en tout cas avant sa sortie :) Mais je trouve les avis très partagés au niveau de Une planète dans ma tête, et j'ai un peu peur du résultat...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai - mais je pense que ça dépend pas mal du point de vue. C'est vrai qu'il est écrit bizarrement, et à la base, je n'ai pas du tout aimé - mais j'ai essayé de le voir d'un autre point de vue, et ça passait mieux, donc ;)

      Supprimer
  3. Je l'ai dans ma PAL mais suis un peu inquiète !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis en train de le lire et honnêtement...je suis dans le flou LOL on n'en sait très peu sur l'environnement juste que c'est en 1956 et ça me gêne un peu. J'aime bien le pers principal et je suis comme toi je pense que l'amitié avec Hector est bien plus forte qu'une simple amitié...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LOL je comprends, je pense pas que ça s'arrangera dans la suite! :P

      J'ai beaucoup aimé leur amitié moi :)

      Supprimer
  5. La Planète dans la tête c'est trop cool. J'ai tellement failli pleurer. EMOTION.
    Voila voila voila.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool *thumb up*
      Pas pleurer. *mouchoir*
      EMOTION.
      xx

      Supprimer

Merci! ♡