10 janv. 2014

Le Faire ou Mourir de Claire-Lise Marguier - Chronique et Avis

Titre: Le faire ou mourir
Auteur: Claire-Lise Marguier
Genre: Réalistic Fiction / Romance / homosexualité

Édition: Rouergue
Date de parution: 14 septembre 2011

Lu en: Français
Note: 9/10

Résumé: Damien est un garçon trop sensible, méprisé par ses copains de classe depuis toujours et incompris de ses parents. Dès l'arrivée dans son nouveau collège, il se retrouve par miracle sous la protection de la bande de gothiques et de son leader, Samy, un garçon lumineux, intelligent et doux, en dépit de son look radical. Très vite, Damien devient Dam, adopte piercings et vêtements noirs et, surtout, trouve auprès de Samy un véritable ami, et peut-être plus, au point de déclencher des représailles chez son père, contre ces « mauvaises fréquentations ».


Je sais pas si je me suis senti bien, mais au moins je me suis senti.

Les romans les plus courts ne sont pas les plus insignifiants (merci Ophélie), et ce roman de 100 pages l'a prouvé.

Pour commencer


Le faire ou mourir est raconté sur un air de journal intime, sans la ridicule introduction "Cher Journal". Pas de chapitre, il manque la forme correcte de la négation, et les discours rapportés indirects n'ont pas de guillemets. Il n'y a d'ailleurs même pas de dialogues tels qu'on les trouverait dans un roman "normal".
Et ça fait du bien de lire un livre sans toute cette prétention à laquelle on tient beaucoup.

Passons...

Dam - protagoniste - est un garçon avec qui, par la narration, on est obligée de se sentir proche. Ses sentiments deviennent les nôtres, parce que ses émotions sont semblables aux nôtres, dans nos passés ou nos présents.
Plus que ça, il est possible de s'identifier à Dam. Pour certains, ses problèmes vous sont étrangers. Pour certains, on ne voit ça que dans les livres, un film dramatique, une série télé. Mais pour d'autres, ce que vit Dam est la réalité. Et cette réalité est - j'en suis certaine - plus fréquente autour de nous que ce qu'on pense.

La pression et l'harcèlement moral se trouve partout. Chez vos voisins, vos amis, les gens que vous croisez. Chez Dam. Mais connaître personnellement ou non ce souci, il est obligé, par cette façon dont l'auteur a retranscrit l'histoire - fictionnelle ou réelle, qui sait? - d'être touché par Dam, son plaisir ou sa souffrance.

Je vais pas faire un cours sur le stéréotype et le préjugé, lancé à tort et à travers, sur le jugement hâtif qui peut mener à une perte. Je ne vais pas faire la leçon aux parents qui détruisent la vie de leur enfant. Pourtant un geste, un mot, et tout peut s'écrouler. Certains s'en mordent sûrement les doigts par la suite.

Mais heureusement qu'on peut choisir nos amis et nos amours.

Pour finir


Malgré une fin un peu trop écrite - je trouve - rapidement, Le faire ou mourir est un quasi coup de coeur, le genre qui t'éclate le coeur à coup d'émotions.

Je vois ce roman plus comme une leçon de vie, dont parents comme adolescents devraient prendre connaissance, avant de faire des conneries basées sur le préjugés, la fierté ou le jugement hâtif. Vraiment.
Lisez, et vivez cette bombe à retardement.


Plus?


6 commentaires:

  1. Han, je suis contente que ce livre t'ai plu <3 Ta chronique est magnifique !!!
    Et de rien, pour le mot ;)
    A votre service très chère <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D <3 Merci mon petit :3 <3
      Tu m'as sauvé la vie :')

      Supprimer
  2. J'ai découvert ce livre quand j'ai vu qu'il était à lire pour le Baby Challenge jeunesse de Livraddict. Sur le coup, il ne me tentait pas (probablement à cause de sa couverture que je n'aime pas :/ ... Je sais, mauvaise habitude !!), mais ta chronique me rassure un peu :) Comme quoi il ne faut pas juger un livre trop vite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture n'est pas fofolle - bien qu'elle corresponde assez avec le look du protagoniste, ce qu'on vit dans ce roman est ... "à part". C'est complètement différent, et très poignant :)
      Si tu as l'occasion de le lire, après tout, je te le conseille :)

      Supprimer
  3. Et bien, quelle chronique ! Et on fait comment, nous ? On se précipite chez notre libraire, dans l'espoir qu'il l'ait :D VILE TENTATRICE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :D <3
      Si tu as l'occasion de le trouver, NE M'OUBLIES PAS ET LIS LE!
      ;)

      Supprimer

Merci! ♡