20 oct. 2014

Don't Breathe a Word de Holly Cupala - Chronique et Avis






Titre : Don't breathe a word
Auteur: Holly Cupala

Édition: Harper Teen
Date de parution: 3 janvier 2012

Genre: Realistic Fiction | Contemporain | Romance | Abus

Lu en: Anglais
Note: 8/10

Résumé: Joy delamere is suffocating.

From asthma, from her parents, and from her boyfriend, Asher, who is smothering her from the inside out. She can take his cruel words, his tender words . . . until the night they go too far.

To escape, Joy sacrifices her suburban life to find the one who offered his help, a homeless boy called Creed. He introduces her to a world of fierce loyalty, to its rules of survival, and to love—a world she won’t easily let go.

Set against the backdrop of the streets of Seattle, Holly Cupala’s power­ful new novel explores the subtleties of abuse, the secrets we keep, and the ways to redemption. But above all, it is an unflinching story about the extraordinary lengths one girl will go to discover her own strength.


Lecture commune avec Vagabonde de Envolée de Pages - lien à venir!


When the worst happens and you still survive, it sets you free from fear. 1


Don't Breathe a Word est une lecture dont je n'ai jamais entendu parlé, mais dont le sujet et le résumé m'a totalement séduite. Joy, l'héroïne, décide de fuguer pour fuir ses parents et son petit-ami, afin de retrouver dans la rue Creed, un SDF. Et dès que je me suis plongée dans le roman, l'ambiance m'a happée brusquement. Joy est déjà dans une situation d'urgence, étouffante, et on ignore pourquoi. J'AI ADORÉ.

Peu à peu, page à page, Joy met en place sa fugue, et nous fait découvrir ses souvenirs oppressants, révélant peu à peu le mystère sur les raisons de son départ. Le malsain est omniprésent, la violence morale est dégoûtante, et la tension ressort parfaitement bien de l'écriture de l'auteur.

Asher, le petit copain de Joy, est LE personnage qui nous fait frissonner du début à la fin. Et pas dans le bon sens du terme, les filles. C'est un garçon qui transforme sa méchanceté et ses menaces en tendresse et douceur. Un garçon très calculateur et manipulateur ce qu'on cherche à fuir, autant pour Joy que pour le lecteur.
Mais l'environnement que Joy découvre par la suite n'est pas sans danger, et c'est à ce moment là que j'ai été déçue. L'héroïne subit un genre de choc environnemental en passant du confort de sa maison, à la rudesse de la rue, mais ce choc n'a pas été suffisamment exploité à mon goût. J'aurais aimé découvrir l'adaptation de Joy de façon plus intense, le passage du foyer à la rue n'est probablement pas facile. Mais dans le roman, elle s'y adapte parfaitement, et j'avais simplement l'impression qu'elle avait déménagé. L'évolution de l'héroïne, quand même existante, a été trop peu travaillée selon moi.

Mais cela n'empêche pas à l'auteur et à Joy de nous faire découvrir les dangers de la rue et de ses "habitants", tous là pour une raison de leur passé, et cherchant à y survivre pour leur futur, de façon toujours plus ou moins cruelle. L'univers de la rue a été fascinante à découvrir malgré la tension en arrière plan.

De façon générale Don't Breathe a Word est un roman abordant un sujet rarement vu, et avec tellement tellement de pression, que c'en est aussi fascinant que destructeur.

Ce que j'ai le moins aimé : La transition foyer - rue peu abordée.
Ce que j'ai le plus aimé : L'ambiance.

But words had power. 2


1 Quand le pire arrive et que tu survis encore, tu te libères de la peur.
2 Mais les mots ont du pouvoir.

12 commentaires:

  1. Et la couverture est magnifique, ce qui ne gâche rien :)

    RépondreSupprimer
  2. Je connaissais pas, mais ça m'a l'air pas mal du tout. Je note, je note ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai trouvé en farfouillant Goodreads sur un thème précis ! Finalement, c'est après l'avoir lu que j'ai remarqué qu'il restait assez connu, mais comme il a été publié en 2012, je n'étais pas très assidue encore.
      Alors, NOTE DONC.

      Supprimer
  3. La seule conclusion a cette chronique : Je veux le lire ! TOUT DE SUITE !

    Allez, un de plus dans ma Wishlist ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je ne pensais pas à une telle histoire en découvrant la couverture... Malgré les petites faiblesses que tu soulèves, ce titre a l'air plus qu'intéressant ! Je crois bien que je vais le noter dans ma WL :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord sur le fait que la couverture n'est pas très représentative (mais belle)
      Ravie de t'avoir convaincue en tout cas :D

      Supprimer
  5. Moi j'ai bien le titre dans la couverture mais la fille on dirait une pop star... Voilà... Jsais pas pourquoi... pardon. J'arrive pas à savoir si il me fait envie.. On va dire non. Pour le bien de ma WL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais c'est vrai, mais c'est juste un effet bokeh, elle n'est pas du tout pop star ! :3
      Disons non alors! :3

      Supprimer

Merci! ♡