23 nov. 2014

Half Bad #1 de Sally Green - Chronique et Avis






Titre : Half Bad #1
Auteur: Sally Green

Édition: Penguin Books
Date de parution: 27 mars 2014

Genre: Fantasy | Paranormal : Sorcellerie | Romance

Lu en: Anglais
Note: 7/10

Résumé: Wanted by no one.
Hunted by everyone.


Sixteen-year-old Nathan lives in a cage: beaten, shackled, trained to kill. In a modern-day England where two warring factions of witches live amongst humans, Nathan is an abomination, the illegitimate son of the world's most terrifying and violent witch, Marcus. Nathan's only hope for survival is to escape his captors, track down Marcus, and receive the three gifts that will bring him into his own magical powers—before it's too late. But how can Nathan find his father when there is no one safe to trust, not even family, not even the girl he loves?



Existe aussi en Français - Half Bad


Titre : Half Bad - Traque Blanche
Édition : Milan Macadam
Date de parution : 24 septembre 2014

Résumé : Tout le monde l’ignore mais notre monde abrite des sorciers. Des sorciers blancs, qui sont bons. Et des noirs, qui incarnent le mal. Au milieu, il y a Nathan. Nathan, dont le père est le plus puissant des sorciers noirs. Et dont la mère, grande sorcière blanche, est maintenant morte. Nathan fait peur, car il est différent. Bon ? Mauvais ? Nul ne le sait. A tel point que le Conseil des sorciers lui enlève de plus en plus de libertés. Pour finir par l’enfermer et le torturer.

Nathan sait qu’il doit s’échapper avant ses 17 ans. Car, à 17 ans, tous les sorciers reçoivent leur don à travers une cérémonie. Et le seul à pouvoir pratiquer cette cérémonie est Marcus, son père.



Someone once said that the best way to find out if you can trust somebody is to trust them. 1

Avant de vouloir m'achever pour cette terrible note, je vous prie de bien vouloir m'accorder quelques dernières paroles.

J'ai bien aimé Half Bad, d'accord? Sinon j'aurais mis moins de 5, et ce n'est pas le cas. J'ai bien accroché dès le début, c'était weird à souhait, mind-blowing, et blah blah.

Le début est bizarrement passionnant et accrocheur comme jamais. Le mélange de la 1ere et 2eme personne en tant que narrateur défonce la cervelle, et je tire la langue en en redemandant encore. Non?

Dès le début, Nathan, le héros du roman, donne l'image d'un garçon un peu malheureux, un peu maltraité, un peu mal dans sa peau et dans sa tête, et c'est compréhensible. Concrètement, c'est un garçon très marginal, différent de sa famille et de sa communauté, et pas toujours accepté malheureusement. Ce personnage m'a beaucoup touché, par ses valeurs et ses pensées qu'il maintient malgré des situations difficiles.

Les personnages secondaires sont adorables, ou détestables, et pas entre les deux. Cependant le doute persiste comme une épée de Damoclès au dessus de la tête de Nathan (et pas que) pour chacun d'entre eux. Le suspense, l'angoisse et la confusion ont fait rythmer mon coeur.

Alors pourquoi une note si basse?

Arrivé à la fin du premier tiers du roman, le rythme commence à s'essouffler un peu, et on patauge un peu dans la boue, mais la boue qui colle aux bottes, et qui te menace de faire tomber avec une prise de jujitsu. L'histoire commence à devenir longue et ennuyeuse, malgré les ellipses temporelles qui s'accumulent. L'histoire tourne autour d'une seule et unique question "comment va se passer le 17ème anniversaire de Nathan?" et vraiment, il n'y a pas réellement d'autre quête à côté, si ce n'est de laisser le temps passer et d'attendre avec Nathan que quelqu'un ose bien bouger.

La fin fut donc laborieuse jusqu'au 50 dernières pages, où cette fois, l'action s'accumule, et n'est pas très surprenante, hormis sur quelques détails sans importance mais qui nous font frémir comme des oeufs dans une casserole.
J'ai donc été légèrement déçue par la grosse moitié du roman qui semble s'étendre à l'infinie et rajouter un 0 supplémentaire au nombre de page. Heureusement, ce n'était qu'une illusion.

Cependant, je reste convaincue que ce roman véhicule - volontairement ou non - un message sur le racisme et sur la discrimination. Sur le fait de juger quelqu'un par les apparences, même si les apparences ici se résument à des gènes et des géniteurs. Les différences entre sorciers blancs et sorciers noirs en sont un bon exemple, et bras dessus, bras dessous, on apprend avec Nathan que les gentils ne sont pas forcément les vrais gentils.

Je laisserai tout de même une chance au tome 2 "Half Wild", mais j'espère que l'auteur saura user de sa belle plume pour me convaincre de nouveau :)

Ce que j'ai le moins aimé : la baisse de rythme.
Ce que j'ai le plus aimé : le personnage de Nathan.


1 Quelqu'un a dit, un jour que le meilleur moyen de savoir si tu peux faire confiance à quelqu'un est de lui faire confiance.

11 commentaires:

  1. C'est vrai que dis comme ça... On a un peu l'impression que tout le livre se trouve dans la salle d'attente des 17 ans de Nathan^^

    RépondreSupprimer
  2. Oh, en même temps... 7/10, c'est pas si mal, hein ! C'est même plutôt une bonne note je dirais, vu ce que tu lui reproches :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui t'as raison ! J'm'attendais à un coup de coeur, alors c'est un peu décevant quand même, surtout que ça touche une grande partie du roman, mais dans l'ensemble il est bien ! :)

      Supprimer
  3. J'arrive enfin à l'action... Enfin, parce que je commençais à m'endormir. Ma chronique devrait arriver aujourd'hui ! Et 7/10, ce n'est pas une si mauvaise note, hein... (poke Witch Song) J'aime bien l'image de la boue xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. YAY ENFIN!! :D
      Oui, c'est certain comparé à Witch Song ... mais bon, est-ce comparable???

      Supprimer
    2. Witch Song... Ce livre nous a marquées à jamais, Grande. Nous ne serons plus jamais les mêmes.

      Supprimer
  4. Tu n'es pas la première chronique que je lis qui parle de l'action qui n'est pas bien répartie. Ca freine mon envie de lire ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si t'en as vraiment besoin, tu risques de ressentir une baisse de régime au milieu mais après si ça ne gène pas, faut pas que ça freine :)

      Supprimer
  5. Je pense quand même lire ce livre... Malgré toutes les chroniques négatives qu'on peut lire dessus :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu dois tenter, il est quand même chouette!!

      Supprimer

Merci! ♡