6 mai 2015

Angelfall - Penryn and the end of days #1 de Susan Ee - Chronique et Avis






Titre : Angelfall - Penryn and the end of days #1
Auteur: Susan Ee

Édition: Hodder and Stoughton
Date de parution: 23 mai 2013

Genre: Post-Apocalyptique | Paranormal : anges | (Un poil transparent de) Romance

Lu en: Anglais
Note: 6/10

Résumé: It's been six weeks since the angels of the apocalypse destroyed the world as we know it. Only pockets of humanity remain.

Savage street gangs rule the day while fear and superstition rule the night.

When angels fly away with a helpless girl, her seventeen-year-old sister Penryn will do anything to get her back...



Existe aussi en Français - Angelfall - Penryn et la fin du monde


Titre : Angelfall - Penryn et la fin du monde
Édition : Territoire - PKJ
Date de parution : 3 avril 2014

Résumé : Le monde court à sa perte. Depuis six semaines, les anges attaquent les humains et ont entrepris de détruire la civilisation. Alors que Penryn tente de prendre soin de sa petite sœur, Paige, handicapée, et de sa mère, paranoïaque et schizophrène, elle assiste à une scène terrible : un ange, Raffe, se fait couper les ailes devant elle par d’autres de son espèce. Penryn se fait repérer et les anges kidnappent sa petite sœur. L’ange blessé est laissé pour mort. Penryn décide de lui venir en aide, car il est le seul à pouvoir révéler l’endroit où ils ont emmené Paige. Même s’ils sont ennemis, ils entreprennent ensemble leur voyage qui les mène jusqu’à San Francisco, où les anges ont établi leur nid. Raffe espère pouvoir se faire greffer des ailes et Penryn entrevoit enfin la possibilité de sauver sa sœur. Mais c’était sans compter sur la résistance humaine qui se met en place, la nature maléfique de certains anges et l’évolution de la relation entre Raffe et Penryn...


What frightens me isn't that I'm killing someone. What frightens me is how easy it is.” *

S'il vous plait, faites preuve de clémence avant de me défoncer pour ma note.

Merci.


Je mentirais si je disais qu'Angelfall sort de l'ordinaire. Parce que ce n'est pas le cas. Je pense qu'il est tout simplement difficile d'utiliser ces créatures célèstes et de faire preuve d'originalité, si on ne veut pas les transformer en vampire, ou en anges déchus pour les rendre plus humains.
Là où j'ai trouvé que Susan Ee - personne ne se demande si c'est son vrai nom ? - a fait dans l'original, c'est dans l'Apocalypse. Ça, c'était bien trouvé pour faire descendre les anges du ciel, et non pas rester sur les anges déchus - même si j'adore les anges déchus, poke Hush, Hush.

Mais voila, c'est l'Apocalypse. Et c'est tout. Je ne sais pas si j'ai sauté des pages sans faire gaffe...
... Mais les conséquences de l'Apocalypse arrivent tellement tardivement ! Tout ce qu'on sait au début, c'est que c'est ravagé, et qu'il y a plus beaucoup d'humains. Mais que s'est-il passé ? Une maladie ? Un déluge ? Un volcan ? La collision de la Terre avec une autre planète ?
La réponse vient bien tard dans le livre, sur quelques mots, sans détails. Et c'est vraiment dommage parce que j'avais l'impression d'être à côté de la plaque en ne sachant pas ce qu'il s'était passé réellement. C'était comme si un morceau de l'histoire m'échappait.

Et je ne parle pas de la cause de l'Apocalypse. Alors que Penryn se supporte un ange mal léché et à la limite de l'arrogance pendant plusieurs journées consécutives, et n'hésite pas à lui montrer qu'elle n'a pas peur de lui, pourquoi ne pas lui avoir demandé les causes ? Il aurait très bien pu ne pas répondre à la question, comme à 90% des questions qu'elle lui pose, mais elle n'a même pas essayé. Et une nouvelle fois, j'avais l'impression d'être à côté de l'histoire, d'avoir loupé un truc.

Je pourrais continuer sur les questions non posées.
Alors Penryn doit aller chercher sa soeur kidnappée. Où ? Je ne le savais pas avant le tout dernier moment. Et Penryn non plus. Ça ne lui a pas frôlé l'esprit de se demander où, de se demander si elle allait devoir faire un tour dans le Paradis - parce que moi si.
Et lorsqu'ils sont entrés dans un hôtel / bar / boîte de nuit / je-ne-sais-quoi, mon corps au taquet s'est effondré. Une boîte de nuiiiit ?? Vraiment ???

Pourquoi?
Pourquoi ??
POURQUOIPOURQUOIPOURQUOI???

Je n'en sais rien, Penryn non plus, Raffe non plus. Les anges non plus, mais ce n'est absolument pas comment ça que j'imaginais la vie des anges. Je pensais qu'ils faisaient quelque chose de beaucoup plus important et intéressant.
Je n'évoque pas non plus la présence de femmes-objet-langoureuses, dont on ignore l'intérêt puisqu'un ange n'est pas censé se taper une "Fille des Hommes". Je n'évoque pas non plus ce même trait de particularité sur une ange (femme), qui rend le tout tellement ... pas crédible.

You are nothing but a bird with an attitude. Okay, so you have a few muscles, I’ll grant you that. But you know, a bird is nothing but a barely evolved lizard. That’s what you are.” **

L'univers d'Angelfall a été, vous l'aurez compris, une déception. Mais laissez-moi parler de quelques points positifs :

- Penryn est une héroïne bad-ass, avec du cran, et un bagage en art martiaux que je ne peux qu'approuver, en ayant une pratique similaire. Bon point pour l'authenticité des techniques.
- La mère de Penryn a apporté une petite légereté, j'ai adoré le fait de pouvoir accorder du crédit à sa schizophrénie, étant donné le monde dans lequel ils se retrouvent. J'espère que ce point sera plus développé dans la suite. :)
- Raffe, malgré son insupportable arrogance, fait parfois preuve d'humour et ça fait du bien :)
- En retirant les questions sans réponses, le déroulement de l'histoire fait d'Angelfall un page-turner, et après cette mauvaise note, je redonnerai une chance à la trilogie avec le tome 2 qui, j'espère, répondra à mes questions.

Ce que j'ai le plus aimé : Penryn et son courage pour lever la voix malgré sa peur.
Ce que j'ai le moins aimé : Toutes ces questiooooons.

I never thought about it before, but I'm proud to be human. We're ever so flawed. We're frail, confused, violent, and we struggle with so many issues. But all in all, I'm proud to be a Daughter of Man.” ***


* Ce qui m'effraie, ce n'est pas le fait que je tue quelqu'un. Ce qui m'effraie, c'est combien c'est facile.

** Tu n'es rien d'autre qu'un oiseau avec de l'allure. D'accord, tu as quelques muscles, je te l'accorde. Mais tu sais, un oiseau n'est rien d'autre qu'un lézard ayant légèrement évolué. C'est ce que tu es.

*** Je ne pensais jamais dire ça, mais je suis fière d'être humaine. Nous ne sommes pas parfait. Nous sommes frêle, confus, violent, et nous nous avons du mal à gérer nos problème. Mais globalement, je suis fière d'être une Fille d'Homme.


6 commentaires:

  1. La seule chose qui m'attire dans ce roman, c'est le fait qu'il y ait des anges. Mais la saga Hush Hush m'attire beaucoup plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malgré le fait qu'après maintes relectures, Hush, Hush a beaucoup de défauts, je te le conseille quand même, il est super :) (puis c'est le premier coup de coeur que j'ai eu de ma vie de lectrice ;) )

      Supprimer
  2. Le tome 3 tu veux dire,non ?
    Dommage, dans ce cas alors que j'adore les personnages bad-ass

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, j'vais lire le 2 avant de lire le 3 haha
      Faut faire à ton goût :)

      Supprimer
    2. Ah mais oui, c'est le 1 ...
      Désolée, toue la blogosphère chroniquait le tome 2, donc moi je suis partie pour le tome 2...
      Je pars me cacher en Alaska .... :D

      Supprimer
    3. Haha pas de souci ;)

      mais non reste voyons, on ne dira rien !

      Supprimer

Merci! ♡