6 sept. 2015

The Program #1 de Suzanne Young - Chronique et Avis


Titre : The Program #1
Auteur: Suzanne Young

Édition: Simon and Schuster
Date de parution: 30 avril 2013

Genre: Dystopie (entre guillemet) | Romance | Maladie mentale

Lu en: Anglais
Note: 8,5

Synopsis: In Sloane’s world, true feelings are forbidden, teen suicide is an epidemic, and the only solution is The Program.

Sloane knows better than to cry in front of anyone. With suicide now an international epidemic, one outburst could land her in The Program, the only proven course of treatment. Sloane’s parents have already lost one child; Sloane knows they’ll do anything to keep her alive. She also knows that everyone who’s been through The Program returns as a blank slate. Because their depression is gone—but so are their memories.

Under constant surveillance at home and at school, Sloane puts on a brave face and keeps her feelings buried as deep as she can. The only person Sloane can be herself with is James. He’s promised to keep them both safe and out of treatment, and Sloane knows their love is strong enough to withstand anything. But despite the promises they made to each other, it’s getting harder to hide the truth. They are both growing weaker. Depression is setting in. And The Program is coming for them.







I think that sometimes the only real thing is now.” *

Il est vrai que j'ai mis un mois pour lire ce roman - la faute au book hangover - mais ça ne veut pas dire que je n'ai pas apprécié.

Étant une grande appréciatrice des romans touchant aux maladies mentale, dépression, etc. The Program était idéal.
Suzanne Young a su mêler ce point avec une touche de dystopie - mais vraiment une toute petite touche, similaire à une pincée de sel, avec une belle romance intense.
J'insiste d'ailleurs sur la pincée de dystopie. La différence entre nos deux sociétés n'existe pas réellement. Mais dans l'univers que Young a créé, la dépression et le suicide est une pandémie touchant les adolescents. Et je trouve que ça reflète bien le probable futur de notre société actuelle. Ces dépressions augmentent, et sont de moins en moins taboues.

Young a trouvé la "solution" : the Program, 6 semaines de "réhabilitation" en quelque sorte, et je ne serais pas étonnée que d'ici quelques décennies, ce genre de solution existe.

Un problème de société accentué et réglé avec une organisation pas si merveilleuse, ça donne un roman fascinant.

Revenons à la romance, maintenant, qui est la raison pour laquelle j'ai enlevé 2 points à la note.

Sloane et James - héroïne et son amoureux - ont une relation intense, fusionnelle, adorable, qui donne envie de danser un peu partout parfois.
Et tout est parfait. Tout est parfait jusqu'au triangle amoureux. Et à ce moment-là, j'ai dû arrêter de lire quelques jours pour essayer de m'en remettre. Parce que vous savez à quel point je déteste ça.
Je n'en dirais pas plus, mais soyez prévenu si vous voulez tenter ce bijou !

En conclusion, un roman fascinant, que je trouve même anticipateur, touchant une problématique qu'on ne devrait pas écarter pour le futur de l'humanité. Tout est parfait, sauf ce triangle.

Ce que j'ai le plus aimé : Tout ce qui ne concerne pas le triangle amoureux.
Ce que j'ai le moins aimé : Le triangle amoureux.

Merci du fond du coeur à Anne-Sophie de m'avoir offert ce livre plein de pages et de mots.

...some things are better left in the past. And true things are destined to repeat themselves.” **



* Je pense que parfois, la seule chose réelle, c'est maintenant.
** Certaines choses sont meilleure lorsqu'elles sont dans le passé. Les choses réelles sont destinées à se répéter.

10 commentaires:

  1. Un thriller amoureux. Enfer et damnation.
    Bon, malgré tout, je le lirai quand même. Un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'pense que quand on est pret à y faire face, ça passe mieux.
      Prépare toi!

      Supprimer
  2. Quand même hein... Je ne sais pas pourquoi les gens ont à ce point horreur des triangles amoureux!^^
    Il y a eu un livre (genre un gros succès que tout le monde a lu) avec triangle et du coup ça a mené à une overdose ou quoi?

    Bref, sinon moi contente que tu aies aimé. COEUR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plein de romans avec plein de triangle parce que ça fait du suspense et de l'émotion, et ça a mené à une overdose ;)

      Oui :3 Coeur

      Supprimer
  3. J'avais entendu parler de ce roman et je l'avais noté dans un coin de PC (il garde mieux les choses en mémoire que mon petit cerveau :P) en me disant que je le lirai probablement un jour... sait-on jamais.
    Ta chronique me donne envie de vraiment lui laisser une chance. D'autant plus que nous en avions discuté et que tu m'avais avertie pour ce "triangle amoureux".

    Très belle chronique. Plein de peps. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu sais qu'il y a le triangle, je pense que ça dérange moins :) J'aurais mieux aimé savoir pour mieux aprécier. Après il se comprend à un moment, mais pour ça faut le lire :P
      J'espère que tu le liras, et que t'aimeras ! :3

      Supprimer
  4. Je ne suis conquise rien qu'avec la couverture! J'aurai ce livre un jour, je l'aurai !

    RépondreSupprimer

Merci! ♡