10 août 2017

Linger - The Wolves of Mercy Falls #2 de Maggie Stiefvater - Chronique et Avis


Titre : Linger - The Wolves of Mercy Falls #2
Auteur: Maggie Stiefvater

Édition: Scholastic Inc.

Date de parution: 29 avril 2014

Genre: Fantasy : Loups-garou | Romance

Lu en: Anglais
Note: 10/10 - COUP DE COEUR

Synopsis: the longing.

Once Grace and Sam have found each other, they know they must fight to stay together. For Sam, this means a reckoning with his werewolf past. For Grace, it means facing a future that is less and less certain.

the loss.

Into their world comes a new wolf named Cole, whose past is full of hurt and danger. He is wrestling with his own demons, embracing the life of a wolf while denying the ties of a human.

the linger.

For Grace, Sam, and Cole, life is a constant struggle between two forces--wolf and human--with love baring its two sides as well. It is harrowing and euphoric, freeing and entrapping, enticing and alarming. As their world falls apart, love is what lingers. But will it be enough?






This is a love story. I never knew there were so many kinds of love or that love could make people do so many different things.
I never knew there were so many different ways to say goodbye.
” *

Quelqu'un m'a dit "tu vas voir, quand tu l'auras fini, tu voudra directement lire le suivant".

Hé bien, c'est vrai.

JE SOUFFRE.
JE SOUFFRE.

Mais commençons par le commencement.

Linger reprend le fil de l'histoire entre Sam et Grace avec douceur.

Douceur.
C'est le mot exact pour les caractériser. Lire ces chapitres sur ces deux personnages est comme entendre une douce berceuse. Je pouvais sentir des papillons dans mon ventre. J'avais envie de fermer mes yeux pour les faire vivre sous mes paupières. Et s'il y a bien quelque chose que j'ai aimé, c'est la sincérité de cette relation, la pureté de l'amour qu'ils ressentent l'un pour l'autre.

Les parents de Grace m'ont tellement déçue et fait mal. Je revivais ma propre histoire en lisant celle de Grace avec ses parents. Ils ne comprennent donc rien à rien ?

Mais Sam et Grace n'ont pas été les seuls à me plaire.

Isabel et Cole, deux personnages que je n'étais pas destinée à aimer, m'ont juste séduite comme il faut.

Derrière une carapace épaisse comme la grande muraille de Chine se cachent de superbes personnages avec une âme surdimensionnée. Leur personnalité est bien exploitée, complexe, contrairement à la plupart des personnages secondaires.

L'écriture de Stiefvater est douce et envoutante, mettant des mots précis et exacts, décrivant exactement ce qu'on ressent au moment ou on les lit. C'est magique, mais ça réveille tellement d'émotions.

Les émotions de Sam et de Grace sont décrites avec une vraie justesse, avec un choix de mots et de métaphores parfait. Je pouvais sentir en moi le mal-être de Grace, l'inquiétude de Sam. Des choses se passent, Grace et Sam doivent évoluer avec, changer, s'adapter. C'est difficile, ça fait mal, et ça traine jusqu'au bout. Jusqu'au bout. Et ce n'est même pas fini.

Peut-être que l'écriture de Maggie Stiefvater est une drogue qui donne des effets inédits quand on lit. Je sais que c'est ça.

Linger est pour moi bien meilleur que Shiver, et j'ai tellement hâte de lire la suite.

PS. Pardon pour cette chronique maladroite. Il est tellement difficile de mettre des mots sur des émotions parfois. Je n'ai pas la magie de Maggie.

I just looked at her, feeling utterly empty. I didn’t know what I was supposed to say to her. My life is in that bed. Please let me stay.” **




* C'est une histoire d'amour. Je n'avais jamais su qu'il y avait autant d'amour différents, ou que l'amour pouvait faire faire tellement de choses différentes aux gens.
Je n'avais jamais su qu'il y avait tellement de façons différentes de dire au revoir.

** Je l'ai regardé, me sentant entièrement vide. Je ne savais pas ce que j'étais censé lui dire. Ma vie est dans ce lit. S'il vous plait, laissez moi rester.


1 commentaire:

  1. Ce quelqu'un qui t'a dit ça est quelqu'un de bien avisé sur le sujet ;)

    Sam et Grace sont trop chou !! On ne peut que s'attacher à eux et leur souhaiter le meilleur :)
    Et je savais que tu l'aimerais bien Cole. I told you !!

    J'aime beaucoup ta chronique qui véhicule tout un flot d'émotions, à l'image de ton ressenti je pense. ^^
    L'allusion à la muraille de Chine m'a fait rire.

    la suite dès que possible !! ;)

    RépondreSupprimer

Merci! ♡