20 oct. 2016

An Ember in the Ashes #1 de Sabaa Tahir - Chronique et Avis


Titre : An Ember in the Ashes #1
Auteur: Sabaa Tahir

Édition: Razorbill
Date de parution: 28 avril 2015

Genre: Dystopie | Fantasy | Romance

Lu en: Anglais
Note: 9/10

Synopsis: Laia is a slave.

Elias is a soldier.

Neither is free.


Under the Martial Empire, defiance is met with death. Those who do not vow their blood and bodies to the Emperor risk the execution of their loved ones and the destruction of all they hold dear.

It is in this brutal world, inspired by ancient Rome, that Laia lives with her grandparents and older brother. The family ekes out an existence in the Empire’s impoverished backstreets. They do not challenge the Empire. They’ve seen what happens to those who do.

But when Laia’s brother is arrested for treason, Laia is forced to make a decision. In exchange for help from rebels who promise to rescue her brother, she will risk her life to spy for them from within the Empire’s greatest military academy.

There, Laia meets Elias, the school’s finest soldier—and secretly, its most unwilling. Elias wants only to be free of the tyranny he’s being trained to enforce. He and Laia will soon realize that their destinies are intertwined—and that their choices will change the fate of the Empire itself.






Fear is only your enemy if you allow it to be.*

J'ai eu An Ember in the Ashes longtemps dans ma pile à lire, après l'avoir pris sur un coup de tête au BookCon de New York en 2015. J'avais un peu peur de l'ambiance "romain" dont on faisait l'éloge. J'aime pas trop les gladiateurs par exemple.

Mais il était là, et fallait essayer. Combien de temps j'ai mis pour lire ce livre?

2 mois.

An ember in the Ashes est un roman très introductif et pourtant bourré d'action. L'aspect introductif m'a rebuté. C'était long, je shippais sans avoir satisfaction, j'attendais des rencontres, des relations, un avancement dans la vie d'au moins un des deux personnages principaux, mais ça ne venait tout simplement pas. J'anticipais, je m'impatientais, et c'était toujours remis à plus tard.

Ceci explique mes 2 mois. Je sais c'est long, et c'est trop la honte.
Mais c'est comme ça.

Bien que j'attende encore des choses alors que j'ai terminé ce roman, les choses se mettent peu à peu en place (c'est introductif, remember?), et s'enfile au fur et à mesure de l'action explosive.

J'ai adoré Laia et Elias dès les premières lignes. J'ai adoré leur côté détruit, désespéré, assoiffé de liberté. J'avais envie d'entrer dans le livre et de les délivrer moi-même. De les aider.
La vie de lecteur est terriblement difficile.

Mais Laia et Elias sont introduits avec d'autres personnages que j'essaie tant bien que mal de détester, et je n'y parviens pas. Ne me demandez pas pourquoi, c'est la complexité de mon être qui veut ça.

En fin de compte, j'ai trouvé l'élément qui m'a accroché au roman, qui m'a rendu addict, qui me forçait à tourner page après page, assoiffée de la suite, de courage, de décisions difficile et de sentiments.

An Ember in the Ashes est bien plus qu'une simple dystopie. Ce roman nous plonge dans les choix difficiles, entre l'amour et l'amitié, entre le courage et l'envie de se replier sur soi, entre la fuite et le combat, entre l'orgueil et l'humilité, et c'est tout ça qui rend ce roman magnifique.

VITE ! NOËL POUR LE TOME 2!!

Life is made of so many moments that mean nothing. Then one day, a single moment comes along to define every second that comes after. Such moments are tests of courage, of strength.*

* La peur est ton ennemie seulement si tu la laisse l'être.
** La vie est faite de tellement d'instants qui ne signifient rien. Puis un jour, un simple moment se présente pour définir chaque instant qui vient après. De tels moments sont des tests de courage, de force.



Chronique du tome 2 - A Torch against the light

4 commentaires:

Merci! ♡